RETOX

RETOXIFY ! La tendance « retox » est une réaction à la réminiscence des modes de vie alternatifs hérités de la contre-culture des sixties et re-boostés par la montée en puissance des préoccupations écologistes qui caractérisent notre XXIème naissant : manger sain, bio, équitable, éliminer les addictions, s’astreindre à un mode de vie responsable, suivre la tendance slow life etc. Verser dans la retox, c’est donc envoyer bouler tout ça et réintroduire la clope, la viande rouge et les après-midi de glande hardcore dans nos vies de citadins névrosés pour mieux apprécier notre part de merditude. Pour les toxicos, c’est aussi un moyen de contrer l’effet de manque en replongeant temporairement dans l’addiction, avec l’efficacité qu’on imagine.

Composé de musiciens impliqués dans de nombreux groupes à l’esprit punk bien trempé (The Locust, Cattle Decapitation, Struggle, Some Girls, Head Wound City, Le Butcherette et bien d’autres), RETOX est une synthèse des genres les plus violents et corrosifs et se dresse comme un middle finger tendu à l’enfance merdique de ses membres, à la frustration bureaucratique qui alimente leur révolte et au flot ininterrompu de connerie charrié par les mass medias. En somme un classique, si tant est qu’on puisse qualifier la révolte de classique, qui fout une nouvelle couche de viande froide et de crasse sur le hachis parmentier fangeux qu’est l’histoire du punk.
On retrouve logiquement dans le son de Retox pas mal de l’esprit déglingo et pissed off de The Locust car Justin Pearson y tient le mic et Gabe Serbian les baguettes. Même format grindcore, même énergie, même désinvolture mais le groove diffère : chez RETOX l’instrumentation rock est utilisée de manière plus conventionnelle, plus riffée pour un résultat brut de décoffrage qui rendra humide les plus sages des caves à punk de notre beau pays. Soyez intelligents : échauffez-vous avant les shows svp.
Sur scène RETOX est donc une pure bombasse hardcore/thrash chaotique jouée avec l’urgence du camé en manque. Oui, ce groupe va encore pervertir la jeunesse, oui, on va avoir des problèmes, mais on va le faire bien, et on va se faire plaisir au passage.
Le 6 mai 2013 sort « YPPL » sur Epitaph, deuxième LP du groupe et condensé de hargne hardcore labellisée Justin Pearson. Deux minutes max au compteur, un groove venimeux, un vibrant hommage à la nature humaine en douze costards taillés près du corps pour l’occaze. Prepare for war !

[Attention, les images des clips « Elegant Piss » et « Ready to Spit » ci-dessous sont susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes notamment.]

Liens : WEBSITE / FACEBOOK || Labels : IPECAC

Point presse : THE SKINNY / DAWN OF THE DEAF / MIDLANDS ROCKS

Point écoute & vidéos :

2 Thirty Cents Shy Of A Quarter by Ipecacrecordings

Tous les concerts de RETOX !!

26/06/13 RETOX in Marseille L’embobineuse w/ guest
25/06/13 RETOX in Montpellier Le Black Sheep w/ guest
23/06/13 RETOX in Orléans L’Astrolabe w/ Dewey, Severe Gouine
22/06/13 RETOX in Clisson Festival Hellfest w/ Neurosis, Sleep, Eagle Twin, Converge…
21/06/13 RETOX in Le Havre Mac Daids w/ guest
20/06/13 RETOX in Montreuil Les Instants Chavirés w/ Warsawwasraw
21/11/11 RETOX in Paris La Mécanique Ondulatoire w/ guest
09/11/11 RETOX in Montpellier Le Mojomatic w/ Pneu
07/11/11 RETOX in Bordeaux Le Saint-Ex w/ guest
06/11/11 RETOX in Rennes Mondo Bizarro w/ guest

Subscribe: RSS | iCal


Delighted Black designed by Christian Myspace In conjunction with Ping Services   |   French Teacher Jobs   |   Maths Teacher Jobs