OVAL aka Markus Popp

Dans les années 90, Markus Popp, alias Oval, fut parmi les pionniers du « glitch », un genre musical utilisant les sons obtenus par les défaillances sonores du matériel digital et la mutilation de CDs. Neuf ans après le dernier album d’Oval, Markus Popp renait discographiquement mais aussi artistiquement en réunissant aujourd’hui sur un double CD, 70 titres, deux heures d’une musique électronique abstraite et brillante mais plus accessible et plus ouverte.

Oval constitue l’un des grands groupes de l’electronica des années quatre-vint-dix, composé de Markus Popp, Sebastian Oschatz et Frank Metzger, Oval naît en 1991, sur l’impulsion de Popp. Projet radical, tant par son approche proprement musical que théorique et technique, Oval explore toutes les méthodes alors proposées par les nouvelles technologies de l’édition musicale, mais aussi par ses manques et ses défauts.
Après des débuts assez classiques en 1993, Oval évolue rapidement vers des territoires inexplorés. Compositeur visionnaire Markus Popp imagine ce que pourrait être une musique tributaire d’un support altéré. Il commence alors des expériences en rayant et mutilant des CDs qu’il jouera ensuite pour en faire sortir des sons disloqués, des crissements, du bruit. En samplant ces sons parasites, Popp crée d’étranges morceaux hésitants, pantelants, désaxés et pourtant mélodiques. Ce système donnera deux chefs d’oeuvres, « Systemisch » en 1994 et « 94 Diskont » en 1995, tous deux signés sur le mythique label Mille Plateaux. Avec ces deux albums et cinq ans avant Stefan Betke et son projet Pole, Markus Popp vient d’inventer le style « glitch ». Un genre qui deviendra bientôt un maniérisme connu sous le nom de click’n'cut et qui dominera une bonne partie de la musique électronique des années 90.
Parallèlement Markus Popp crée Microstoria avec Jan St Werner de Mouse On Mars. C’est justement l’époque de 94 Diskont et sa sortie vinyle, qui coïncident avec la parution d’un album de remixes de Mouse On Mars, Scanner, Cristian Vogel et Jim O’Rourke. Popp cherche clairement à trouver plus d’autonomie. Un voeu qui se réalise quand Oval devient un projet solo après le départ d’Oschatz et Metzger.
A partir de 1995, les limites entre le son d’Oval et Microstoria deviennent plus floues. Pourtant, Popp affirme que les deux projets sont bien distincts et leurs approches respectives très différentes. D’un côté, Microstoria offre une plus grande part à l’amusement et ouvre la porte à l’improvisation, alors que de l’autre, Oval se concentre profondément sur un point et tente d’en faire le tour pour aboutir à de nouvelles formes.
Afin de faciliter cette démarche expérimentale, et dans la continuité de l’exploration de l’interaction de la technique et du son, Markus Popp crée Oval Software entre 1998 et 1999. Un logiciel capable de reproduire le processus créatif du compositeur. En octobre 2002, le magazine Soundonsound annonce la commercialisation du logiciel. Ainsi, dans la logique de démocratisation du processus musical de l’artiste, tout le monde peut désormais produire de l’Oval. Les deux albums « Ovalprocess » et Ovalcommers seront directement issus de ces recherches.
En 2003, Popp revient à un format plus pop, tout en continuant l’exploration de ses théories et produit un album sur le label post-rock Thrill Jockey, accompagné par la chanteuse japonaise Eriko Toyada, sous le nom de So.
En 2006, Popp annonce son retrait de la scène musicale. Au cours de ses quinze ans d’existence, Popp avec ses projets Oval et Microstoria aura révolutionné la musique en imposant l’autonomie du créateur et la démocratisation de la production dans le domaine de l’édition musicale. De manière purement formel, le son Oval sera largement copié et donnera naissance à de nombreux courants issus du glitch et du click’n cut (click house, click’n dub, click’hop…)
C’est donc après un silence de près d’une décennie depuis Ovalcommers en 2001, Markus Popp dévoile une pléthore de titres inédits d’Oval: un premier album de quinze titres sobrement intitulé « Oh » est sorti le 15 juin, suivi en septembre d’un double album de pas moins de soixante-dix titres tout aussi pertinemment baptisé « O ». L’artwork de la pochette de « Oh » est l’oeuvre de l’artiste hexagonal Céleste Boursier-Mougenot. En 2012 Markus Popp revient avec « DNA », album de compilation de raretés et b-sides couplé à une base de donnée CDROM contenant plus de 2000 sons en fichier AIFF open source faits par OVAL. Une manière généreuse de réaffirmer la place de cet artiste electro au cœur de la recherche sonore.

Liens : WEBSITE / MYSPACE / FACEBOOK || Labels: THRILL JOCKEY

Point presse : PITCHFORK / MAGIC

Point écoute & vidéos :

Oval/Markus Popp live set by Mobile Radio

Tous les concerts de OVAL !!

13/03/14 OVAL aka Markus Popp in Strasbourg MAMCS w/ guest
27/05/13 OVAL aka Markus Popp in Paris Le Café de la Danse Special show w/ Apparat !! part 2
26/05/13 OVAL aka Markus Popp in Paris Le Café de la Danse Special show w/ Apparat !!
30/03/12 OVAL aka Markus Popp in Nantes Stereolux w/ guest
08/12/11 OVAL aka Markus Popp in Tours Le Temps Machine w/ Euphorie, Index, O.Lamm
08/12/11 OVAL aka Markus Popp in Tours Le Temps Machine w/ Euphorie, Index, O.Lamm
13/10/11 OVAL aka Markus Popp in Paris Le Collège des Bernardins w/ guest
19/03/11 OVAL aka Markus Popp in Reims CNCM Césaré w/ guest

Subscribe: RSS | iCal


Delighted Black designed by Christian Myspace In conjunction with Ping Services   |   French Teacher Jobs   |   Maths Teacher Jobs