NOTHING

NOTHING naît en 2011 autours de Domenic Palermo, leader du groupe hardcore Horror Show (Deathwish) au début des années 2000. Horror Show split en 2002 quand Domenic passe par la case prison pour deux ans, et un long hiatus s’ensuit jusqu’en 2011 et la sortie d’une démo « Poshlost » sous le nom actuel. De chanteur de hardcore, Domenic, drug addict désespéré sortant de taule et d’une enfance difficile, passe au shoegaze qui a longtemps couvert les bruits flippants de son voisinage quand il était cloitré à Philadelphie avec sa mère.

NOTHING prend primitivement forme, le lineup est mouvant jusqu’à la rencontre avec Brandon Setta et la sortie de l’EP 12″ « Suns And Lovers » sur le label japonais Big Love. Brandon ne boit pas, ne fume pas, son impact sur le projet de Domenic est décisif et la musique qui ressort de cette étroite collaboration s’inscrit pleinement dans le revival shoegaze que les US traversent actuellement, avec des groupes comme Cold Cave, Anne, Whirr (grands compagnons de route de NOTHING avec qui ils vont enregistrer un split sous peu et forment le groupe Death Of Lovers), True Widow…

Domenic ne tarde pas à entraîner son complice dans l’addiction et l’Ep « Downward Years To Come » sort chez le mythique label hardcore A389 en novembre 2012, un Ep qui révèle la passion du duo pour la poésie (Domenic a publié le recueil « You’re Very Beautiful » en collaboration avec le photographe Matthew Gallagher) et le suicide. Le groupe est depuis complété par le bassiste Nick Bassett (Deafheaven) et le batteur Kyle Kimbal. Peu de temps après, l’enregistrement chaotique, dans la fatigue, l’alcool et la drogue, du premier Lp « Guilty Of Everything » débute, l’album sort chez Relapse le 4 mars 2014.

Dans une veine shoegaze à la Slowdive revigorée, « Guilty Of Everything » montre la maestria de NOTHING pour produire un rock lourd au spleen venimeux, classiciste dans la forme mais sincère et frais sur le fond. Ce premier Lp accouché dans la douleur, l’urgence et l’incertitude, flotte entre une douce rêverie et les affres d’une vie esquintée, servi par un songwriting sûr qui rend chaque pépite de ce disque accrocheuse comme à l’âge d’or de l’indierock des nineties.

Liens : WEBSITE / FACEBOOK / BANDCAMP|| Labels : Relapse

Point presse : OBSKURE (chronique) / OBSKURE (itw) / NEW NOISE / LE MOUV’

Point écoute & vidéos :

Tous les concerts de NOTHING !!

12/10/16 NOTHING in Paris Le Batofar w/ guest
11/10/16 NOTHING in Bordeaux Void w/ guest
04/10/16 NOTHING in Toulouse Le Saint des Seins w/ guest
02/11/14 NOTHING in Lyon Le Sonic w/ guest
31/10/14 NOTHING in Périgueux L’Ecume des Jours w/ guest
31/10/14 NOTHING in Périgueux L’Ecume des Jours w/ guest
29/10/14 NOTHING in Paris Espace B w/ Those Foreign Kids

Subscribe: RSS | iCal


Delighted Black designed by Christian Myspace In conjunction with Ping Services   |   French Teacher Jobs   |   Maths Teacher Jobs