NEUROSIS

Est-il encore nécessaire de présenter NEUROSIS au public des artistes Kongfuzi ? Non, pas vraiment. Plutôt que de vous débiter une bio à rallonge pour vous faire comprendre à quel point le passage des cinq d’Oakland par chez nous est exceptionnel, laissons la parole à un artiste que nous estimons énormément à Kongfuzi : Eugene S. Robinson (Oxbow) :

[Cette tentative de traduction ne saurait rendre compte des subtilités de la langue employée par le monsieur, pour vous abreuver à la source : voir le texte original]

NEUROSIS : BEYOND THE END & BEFORE THE ENDLESS

La description échoue toujours, invariablement, qu’elle s’attaque au choc de ce qui est soudain, ou nouveau, ou à la grâce subtile de la grandeur. Elle échoue car les mots abrègent l’expérience, et l’expérience peut seulement être transmise, si vous êtes assez chanceux – ou malchanceux – pour l’avoir manquée, par la comparaison : un cauchemar est un rêve malheureux, la mort est la fin de la vie, un changement brutal est la douleur née quand rien n’est plus pareil.

Voici un raccourci : NEUROSIS joue de la musique. De la musique comme Wagner en joue. C’est la même essence. Tout comme notre terre est à la fois le berceau et la tombe de nos espoirs et désirs, l’art se fraye un chemin à travers nous, à travers des câbles, des enceintes… nous transportant ici ou là sans jamais faire marche arrière. Jamais. C’est un aller simple.

Alors écartez tous les « épique », les « lourd », « intense », et même « profond »… Ces mots sont tout à la fois vains et insignifiants. Ils émanent d’esprits fainéants.

Ecartez-les et laissez le vrai faire son chemin en vous, comme NEUROSIS le fit quand il naquit à Oakland en 1985. Sous la houlette de Scott Kelly, Dave Edwardson, Jason Roeder et, depuis 1989 et l’arrivée du frère spirituel Steve Von Till [avec maintenant Noah Landis et Josh Graham], NEUROSIS offre ce que seul le meilleur art peut offrir : il façonne un monde sensible à ceux pourvus de sens, et tire du sens du royaume des idées pures pour les coudre ensemble et les fondre dans le son, l’image et la puissance. C’est un amalgame parfait d’éléments pas si étrangers les uns des autres: la perte, le bénéfice, le bénéfice de la perte… C’est une entité qui a voyagé tout autour du monde en croisant la route de Steve Albini, Jarboe, produit des side-projects en quantité avec The Melvins, Sleep, St Vitus pour un total de 27 disques étranges. Essayer de la résumer avec des mots comme « metal », « doom », « post hardcore », c’est au pire fausser l’idée qu’on peut s’en faire, et au mieux une perte de temps.

Donc NEUROSIS joue de la musique, fait de l’art. NEUROSIS est un vibrant hommage à l’éphémère dans nos vie. Vous l’ignoriez ? Ca n’en reste pas moins vrai.

Jusqu’à ce que la mort nous sépare, évidemment.

-Eugene S. Robinson

Liens : WEBSITE / MYSPACE / FACEBOOK || Labels : NEUROT

Point presse : GUTS OF DARKNESS / ALL MUSIC / THRASHOCORE

Point écoute & vidéos :


Tous les concerts du NEUROSIS !!

21/06/13 NEUROSIS in Clisson Festival Hellfest w/ Down, At The Gates, Clutch, Eagle Twin…
25/05/13 NEUROSIS in Paris Festival Villette Sonique w/ guest
23/07/11 NEUROSIS in Paris La Machine du Moulin Rouge w/ Amen Ra

Subscribe: RSS | iCal


Delighted Black designed by Christian Myspace In conjunction with Ping Services   |   French Teacher Jobs   |   Maths Teacher Jobs