MOHA!

Nous n’aurions de cesse de vous narrer combien nous avons le tintamarre en haute estime. Oui, chez Kongfuzi nous avons à cœur de repousser les limites de vos tympans et de vos conceptions musicales et de faire fuir vos cousines et vos oncles dans des grands cris. Aujourd’hui nous vous présentons MOHA!, duo qui nous vient de Norvège, pour étoffer notre catalogue d’une formation radicale, bruyante, définitivement à part dans le monde de la noise et de l’electro.

Peut-être peut-on rapprocher la musique de MOHA! de celle d’un Lightning Bolt jouant aux Lego sous acides avec Aphex Twin, peut-être qu’on peut appeler ça de la brutal harsh noise tant les rythmes de grosse bertha et la démarche du duo rappellent Merzbow, peut-être aussi que ces deux jeunes musiciens n’en ont rien à foutre et préfèrent vous balancer une bonne vieille claque dans le gras des joues en vous cramant les rétines au passage. Toujours est-il que MOHA! délivre une énergie brutale couplée à une précision qui laisse baba, une hystérie tout en contrôle pour raboter les neurones et embarquer l’auditeur dans un délire autiste que les amateurs de noise sans concession connaissent bien, et qu’ils auront ici l’occasion d’approfondir.
Sur scène, deux gars : Anders Hana (guitare et machines) et Morten J. Olsen (batterie), qui ont à leur pourtant jeune âge déjà largement usé leurs converses dans des formations diverses d’obédience jazz (avec Jaga Jazzist, Fred Frith, Arve Henriksen et bien d’autres) et notamment connus pour avoir fait partie du combo free jazzcore Ultralyd. Face-à-face batterie-guitare, une formule déjà vue mais qui a prouvé son efficacité et ici, l’ajout des machines donne à la sauvagerie du tout une froideur implacable et propulse ce joyeux bordel dans des territoires sonores insoupçonnés, c’est la guerre entre digital et analogique, et à la fin, ces deux-là se liguent contre vous !
Les concerts de MOHA! sont intenses, frontaux, le duo fait face à son public avec un dispositif lumineux plein de flashs et de stroboscopes qui rythment durement leurs sets pour marteler au fond du crâne du spectateur leurs beats acides. Il n’y a pas de mal à se faire du mal, surtout pour le plaisir !

Liens : WEBSITE / MYSPACE / FACEBOOK || Labels: RUNE GRAMMOFON

Point presse / GUTS OF DARKNESS / INDIE POP ROCK / D-MUTE

Point écoute & vidéos :

moha!. it burns twice 

moha!. prog-o-rama 

Tous les concerts de MOHA! !!

08/10/11 MOHA! in Lyon Le Périscope w/ guest
07/10/11 MOHA! in Marseille L’embobineuse w/ guest
05/10/11 MOHA! in Grenoble Le 102 w/ guest
04/10/11 MOHA! in Aubusson Cinéma le Colbert w/ Pneu
03/10/11 MOHA! in Paris Point Ephémère w/ Pneu, Zun Zun Egui
02/10/11 MOHA! in Strasbourg Le Hall des Chars w/ guest
30/09/11 MOHA! in Metz La Nuit Blanche w/ guest
30/09/11 MOHA! in Metz La Nuit Blanche w/ guest

Subscribe: RSS | iCal


Delighted Black designed by Christian Myspace In conjunction with Ping Services   |   French Teacher Jobs   |   Maths Teacher Jobs