JULIE CHRISTMAS

Vous avez très certainement entendu parler de JULIE CHRISTMAS si vous êtes friands de Battle Of Mice, Made Out of Babies ou encore, projet plus discret, Spylacopa (avec le bassiste d’Isis). Son premier album solo intitulé « The Bad Wife » croule sous les chroniques élogieuses et un morceau sera d’ailleurs présent sur la bande-son du film « Wrong Turn at Tahoe » (avec le grand Harvey Keitel).

Femme post-moderne pensive, JULIE CHRISTMAS s’émancipe d’une vision étroite de la musique, d’une vision uniforme des émotions, d’un monde où les mots ne portent plus de fantasmes. JULIE CHRISTMAS, avec un petit sourire en coin, spécule sur un monde qui s’écroule, des rêves et des cœurs qui se brisent, des espace clos qui s’ouvrent pour mieux se refermer, de lieux fous, d’un monde détruit puis envahi par un Vert marquant la fin d’un hiver dépité.
Hurleuse dans MADE OUT OF BABIES et SPYLACOPA, chanteuse dans BATTLE OF MICE, Julie Christmas est une de ses femmes qui font beaucoup pour le « chant féminin » dans le métal, contre une reconnaissance qui laisse encore à désirer. Refusant de jouer la poupée, bravant les lois de la « justesse » mélodique, toujours à moitié fausse et à moitié juste, créant ses propres règles à travers un chant passant de la fragilité à la puissance, de l’apaisement à la souffrance.
Si Julie garde toujours aujourd’hui l’esprit vicelard du Sludge dans son tiroir intime, elle n’hésite pas à aller voir ailleurs: époumonades dépressives se métamorphosent en un chant frêle, le doom postcoreux en un rock lent et vaporeux qui évoque BETH GIBBONS ou THE GATHERING, avec toujours, dans le fond, des ombres de danger, de malaise, contenu dans des paroles dérangeantes.
JULIE CHRISTMAS détruit donc son monde avec « The Bad wife » aux métaphores abondantes, mélange entre l’aérien et le plombé, une explosion de couleur et d’émotion qui nous frustrerait presque de ne pas avoir constamment eu le droit à des frissons aussi spectaculaires. Un album insolent et improbable.
Plus productive que vous ne l’imaginez, elle travaille aussi en collaboration avec l’illustratrice/créatrice de Emily the Strange, Nix Turner, sur une biographie schizophrénique dont elle signera l’histoire ainsi que les pièces sonores qui accompagneront la sortie du livre. Vous pourrez aussi retrouver sa patte sur la bande originale d’un film indépendant français intitulé « Le début ». Et quand on sait que le quatrième album de Made Out of Babies est prévu pour le printemps 2011, on imagine que l’agenda de la dame ne doit pas être vide…

Liens : WEBSITE / MYSPACE / FACEBOOK || Labels: Rising Pulse/Neurot/The End/Robotic Empire

Point écoute & vidéos :


Tous les concerts de JULIE CHRISTMAS!!

18/04/11 JULIE CHRISTMAS in Paris Mains d’Oeuvres w/ Masters Musicians Of Bukkake, Mamiffer
17/04/11 JULIE CHRISTMAS in Blois Le Chato d’O w/ Pneu
17/04/11 JULIE CHRISTMAS in Blois Le Chato d’O w/ Pneu
16/04/11 JULIE CHRISTMAS in Paris Blow Up w/ guest

Subscribe: RSS | iCal


Delighted Black designed by Christian Myspace In conjunction with Ping Services   |   French Teacher Jobs   |   Maths Teacher Jobs